L’Aubrac est un plateau de moyenne altitude situé sur les départements de la Lozère, du Cantal et de l’Aveyron. Dés qu’enneigé, il devient un espace favorable aux activités nordiques, ski de fond, raquette, mais aussi au snowkite. Pratiqué dés les années 2000 par quelques rares snowkiteurs, sa fréquentation augmente régulièrement chaque hiver. Les deux lieux de départ habituels sont le col d'Aubrac et le col de Bonnecombe. De par sa dimension (l’espace accessible mesure 18 km de long sur 3 km de large) l'Aubrac reste un lieu totalement sauvage. Ce blog est destiné à renseigner les pratiquants. (Latitude 44°34'14.7" - longitude 003°07'18.5" pour le départ du col de Bonnecombe)

Attitude sécuritaire

Dés le moment où vous sortez du local de la zone de départ, vous accédez à un espace de loisir mais aussi d'aventure.Vous devrez faire preuve d'autonomie.

Soyez conscient de quelques éléments essentiels et partez équipé, et accompagné.

Quelques éléments essentiels

  • Ennemi n°1, les barbelés et les clôtures "invisibles" (ouvrez les yeux, pas "d'excès de vitesse" dans des zones non reconnues, d'autant que vous découvrirez parfois quelques trous ou même rivières (et l'eau est froide...)
  • La météo et son évolution doit être connue et maîtrisée. On a vu des situations ou le brouillard s'est rapidement posé sur le plateau et où certains sont rentrés en longeant les barbelés, au GPS et avec le traces laissées à l'aller (pas fiers....) Ayez une attention particulière aux jours de vent de sud (entrée de perturbation)
  • La force du vent est évolutive (dans un sens comme dans l'autre) soyez équipé d'une aile supplémentaire (de taille différente, selon la météo du jour et son évolution)
  • Quel que soit votre abonnement GSM, sachez que de nombreuses zones du plateau sont démunies de tout signal.
  • En cas de réelle difficulté, vous ne pourrez pas compter sur votre téléphone portable partout, pour peu que vous ne l'aillez pas oublié dans la voiture, et qu'il soit bien chargé.

Soyez équipé pour pouvoir
  • Rentrer même en cas de bris de lignes ou d'une aile qui a découvert les barbelés: une autre aile, ou des skis de rando avec des bâtons, ou des raquettes....
  • Se repérer (n'allez pas trop loin trop rapidement, repérez doucement le lieu, les différents passages, ayez une carte et mieux un GPS avec carte et des piles de rechange,
  • Se restaurer (emportez quelque chose à manger....)
  • Rester au chaud (une couverture de survie n'est pas un luxe)

Soyez accompagné
Les belles journées, nous sommes nombreux à parcourir ce grand espace. Peu de solitude, du monde partout, des skieurs de fond, des raquetteurs, parfois un attelage. Mais certains jours, en semaine, ou lorsque l'accès est plus délicat, peu de monde voire personne. Là, ne pas être seul, (deux minimum) est une attitude que l'on ne peut que conseiller